Le Camp des Forêts et des Gens: Une  semaine de rêve au lac Croche !

IMG_1018Voici Mikha Van Den Borre et Justin Gauthier à l’oeuvre sur l’arc à feu géant

Quand jouer dehors prend tout son sens

Lors de la récente semaine de relâche, le camp des Forêts et des Gens a permis à une douzaine de jeunes, provenant d’un peu partout dans la région, de vivre une semaine inoubliable dans le magnifique espace naturel qu’offre le centre de plein air du lac Croche, situé à Montpellier.

 

L’équipe du camp, composé d’Arielle Prince-Ferron, de Jolyane Lamontagne et de Patrick Gravel, avait concocté un programme hors du commun, proposant de riches expériences à la jeunesse. Chaque journée avait son thème qui était dans l’ordre suivant: la vie en forêt, la culture des anishinabek/algonquins et l’artisanat, la randonnée d’aventure en raquettes, le temps des sucres et enfin la grande chasse aux trésors.

 

Lors d’entretiens avec les participants, on a pu constater l’enthousiasme qui les habitait en parlant de leur expérience.   « Cé l’fun, on apprend plein de choses, comme comment faire des feux avec un  genre d’arc à feu et de la poudre de champignons » affirmait avec passion Mathis Chagnon de Montpellier. Le coup de cœur de Loryane Beaulne, c’est le wigwam et la fabrication du tapis de sapin, suivit de la légende sur le sirop d’érable.  Suite à l’histoire, chaque jeune a entaillé un érable à l’aide d’un vilebrequin et a installé un chalumeau et une chaudière. Certains se remémoreront longtemps la fabrication d’un capteur de rêve, ainsi que la merveilleuse randonnée au lac Blais.  Plusieurs participants énuméraient leurs moments préférés et finissaient par dire « J’ai tout aimé les activités. » « J’oublierai jamais ce camp, on apprend plein de choses de façon amérindienne, je dirais même plus qu’à l’école », rajoute Mikha Van Den Borre.

 

L’approche de communication et d’enseignement des responsables du camp est particulière.  Cette manière de partager puise à la fois dans la sagesse des anciens des premières nations et dans les principes de la Communication NonViolente.  Dans cette optique, les activités ne sont pas imposées aux jeunes, elles leur sont proposées et chacun d’entre eux est responsable de participer au fonctionnement du groupe.  « On ne nous dit pas ARRÊTE de parler et ça c’est très l’fun », nous dit Mikha.  C’est ainsi que chacun met du sien pour résoudre les conflits et proposer des nouvelles solutions.

 

La reconnaissance et la  gratitude étaient palpables à la fin de la semaine. «J’ai aimé ça avoir du plaisir, merci de nous aider quand on a beaucoup de difficulté », nous partageait Mathys Delsemme.  « Merci au Lac Croche, au chalet, à la forêt, à Alain et à M. Riopel et à tous ceux qui ont rendu ce camp possible », mentionnait Jolyane Lamontagne.  Enfin, les jeunes on transmit leur désir aux animateurs : « On aimerait ça que vous continuiez. »

 

La Coopérative de solidarité des Forêts et des Gens souhaite donc réitérer, l’an prochain, cette aventure qu’elle a nommé la Relâche des bois.  Pour toute information concernant la coop, communiquer par courriel  à desforetsetdesgens@gmail.com ou par téléphone au 819-428-2726 et visiter la page Facebook.

IMG_1161IMG_1027

Des sets carrés et une course sur le lac sont des exemples d’activités de la Relâche des bois.

Pour lire l’article paru dans le journal Petite-Nation, cliquer ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois + = 7

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>