La coop oeuvre avec les anishinabeg pour protèger l’Île Canard blanc

 

L’Île Canard Blanc est située au coeur du Lac Simon. Non loin de là sur les rives du Lac, le Rocher Manitou est marqué par des pétroglifs très anciens, réalisés par les ancêtres des anishinabeg/algonkin. Dans l’histoire plus récente, l’Île était toujours habitée par une famille algonquine, les Canard Blanc. D’ailleurs, ces derniers était de la même famille que celle du chef actuel de la communauté de Kitigan Zibi, Gilbert Whiteduck. Les terres situées au centre de l’île sont publiques et gérées par la MRC Papineau. Cette dernière avait l’intention de vendre des lots d’un acre adjacent au terrain privé sur le pourtour de l’île pour rendre les installations septiques conformes. Les anishinabeg connaissant l’importance culturel de cet endroit pour leur ancêtre et se sont opposés à cette vente.  Suite à cela, la coop a organisé une rencontre sur l’Île Canard Blanc entre des membres de la communauté de Kitigan Zibi, des membres du conseil municipale de Lac Simon, des membres de la Coop des Forêts et des Gens, Jean-François Larrivée, l’ingénieur forestier de la MRC, ainsi que Jean-Guy Paquin l’écrivain qui a retracé l’histoire de cette île. L’équipe de tournage de l’exposition Pacours d’EAU du Centre du Patrimoine de Plaisance a filmé ce moment qui a été qualifié d’historique par un des  deux journalistes qui était aussi présent.  Suite à ce beau moment, des évènements ont fait en sorte que la descendante des derniers anishinabeg ayant habité l’île, madame Yvonne Simon, a pu renouer avec son petit cousin, Gilbert Whiteduck. Il y a eu certaine tension au sujet de l’île Canard Blanc, des blessures même. C’est donc, par le fait même, un sujet de réconciliation. Consciente de ces enjeux, la coopérative a agit dans le sens d’un rapprochement entre les gens et souhaite l’éventuel protection de l’intérieur de l’île et sa reconnaissance comme site patrimonial anishinabe. Ce processus avance à grand pas dans cette direction. Merci au travail de Jean-Guy Paquin qui a été central dans cette aventure, autant pour la reconnaissance historique de la présence des Premières Nations que pour le rapprochement humain!

SAM_0180      SAM_0181

 Lire un article sur la visite historique d’un groupe d’anishinabeg sur l’Île Canard Blanc